Evènements du mois

A partir de l’été 2019, les évènements marquants du bassin du Pacifique seront diffusés dans cette rubrique que vous pouvez contribuer à alimenter (contributions à envoyer sur communication@institut-du-pacifique.org).


Avec plus de 77% de votes et plus de 65% de participation pour un scrutin qui s’est terminé ce 1er juillet, et malgré les allégations de fraudes électorales, Vladimir Poutine peut s’appuyer sur les amendements qui lui permettent entre autres de rester jusqu’à l’âge de 84 ans au Kremlin, mais il a aussi la possibilité de se choisir un successeur ..

Du 1er juillet au 28 septembre, la province indonésienne du Kalimantan central est placée en état d’urgence en raison des feux de forêt avec pour le moment un premier niveau d’alerte permettant une augmentation des patrouilles afin de mettre en œuvre au plus vite les moyens de lutte contre les incendies.

La loi sur la sécurité nationale à peine promulguée, la police hongkongaise a procédé le 1er juillet à l’arrestation d’un homme en possession d’un drapeau en faveur de l’indépendance de Hong Kong. Cette nouvelle loi prévoit des peines pouvant aller jusqu’à l’emprisonnement à vie. Alors que le Royaume-Uni étend ses droits à l’immigration pour les ressortissants d’Hong Kong , allons-nous assister à une « hanisation » rampante de ce territoire ?

Même si Donald Trump se réserve le droit d’infliger des taxes à ses partenaires, le nouvel accord de libre-échange entre le Canada, le Mexique et les USA entre le 1er juillet en vigueur malgré des frontières encore fermées aux échanges non essentiels.

A la veille du 23ème anniversaire de la rétrocession de Hong Kong à la Chine le 1er juillet 1997, la loi sur le Sécurité nationale a été approuvée à l’unanimité par le Comité permanent de l’Assemblée nationale populaire réunie dimanche 28 juin à Pékin, ignorant les mises en garde internationales. Elle devrait entrer en vigueur dès sa publication au Journal officiel de Hong Kong, sans doute très rapidement. Le militant Joshua Wong, pour éviter d’être la « cible principale » de la loi, s’est retiré du parti pro-démocratie, ainsi que d’autres fondateurs du parti.

Le 26 juin 2020, s’est déroulé en visioconférence le Sommet des Etats de l’ASEAN, actuellement sous présidence vietnamienne. Si, sur le plan sanitaire, la situation a été dans l’ensemble bien gérée par les dix Etats membres de l’ASEAN, sur le plan économique « la pandémie a balayé les réussites de ces dernières années ». Le sommet a aussi souligné les tensions croissantes en Mer de Chine et évoqué le code de conduite sur lequel l’ASEAN travaille depuis plusieurs années.

Quatre membres du réseau Abu Sayyaf ont été tués le 26 juin par les forces de sécurité philippines à Paranaque (Metro Manila) alors qu’elles venaient les interpeller pour possession illégale d’armes à feu et de munitions.

Le ministère de l’Intérieur français annonce par un décret le 24 juin que le référendum portant sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie est officiellement reporté au 4 Octobre 2020 en raison de la crise sanitaire..

Le 23 juin voit la victoire de Taneti Maamau pour un second mandat présidentiel aux Kiribati, archipel à la localisation stratégique dans le Pacifique entretenant des relations avec Pékin au détriment de Taipei.

Aux « ballons » et « bouteilles » sud-coréens, la Corée du Nord répond le 23 juin en réinstallant des hauts parleurs près de la DMZ afin de diffuser sa propagande et avant de lâcher des centaines de milliers de tracts en Corée du Sud.

L’assemblée locale japonaise d’Ishigaki a décidé de rebaptiser la région comprenant les îles Senkaku en « Tonoshiro Senkaku » déclenchant l’ire de Pékin et de Tapei qui revendiquent ces îles sous le nom de Diaoyu.

L’Australie a subi une cyberattaque massive le 19 juin visant plusieurs institutions et grandes entreprises. Scott Morrison dénonce des hackers « à la solde d’un acteur étatique sophistiqué »

Le monde médical péruvien est descendu dans la rue dans tout le pays le 18 juin pour manifester son désarroi devant le manque d’équipements de protection pour faire face au Covid-19.

La rencontre le 17 juin à Hawaï entre Mike Pompeo et Yang Jiechi n’a pas atténué les tensions sino-américaines ni les désaccords tels que pandémie, mer de Chine, Ouïgours, Hong Kong, etc.

Le 16 juin, la Corée du Nord a fait « exploser » à 14h49 (heure locale) le bureau de liaison de Kaesong, une suite aux menaces proférées la semaine dernière par Kim Yo-jong, la sœur de Kim Jong-un ?

Aux Philippines, un mois après l’arrêt des diffusions des chaînes ABS-CBN, la cofondatrice du site Rappler, Maria Ressa, et l’ancien journaliste Reynaldo Santos ont été reconnus coupables le 15 juin de diffamation suite à un article écrit en 2012. Dans les faits, Rappler publie des articles critiques contre les politiques de Rodrigo Duterte.

La supériorité du modèle chinois dans le traitement de la pandémie serait-elle remise en cause avec entre autres la fermeture de deux marchés à Pékin suite à la réapparition de nouveaux cas de Covid-19 à Pékin ? Mais le reste du monde serait avisé de faire attention à une possible résurgence de la pandémie.

Deux ans après le sommet « historique » de Singapour le 12 juin 2018, Kim Jong Un interrompt le « dialogue » avec les USA qui n’a été suivi d’aucun effet positif selon Pyong Yang. Est-ce une pression indirecte sur la Corée du sud ?

Depuis le 9 juin, toutes les communications téléphoniques entre la Corée du nord et la Corée du sud (y compris la ligne directe entre Kim Jong-Un et Moon Jae-In) qui avaient été établies en 2018, sont interrompues par Pyong Yang qui a décidé de « couper tous les liens » avec la Corée du sud à nouveau qualifiée « d’ennemi » pour dénoncer « les actes hostiles » constitués par des tracts, des ballons, des clés USB… envoyés au dessus de la frontière. C’est le dernier épisode de la montée des tensions entre d’une part la Corée du nord, et d’autre part la Corée du sud et son allié américain, tensions qui ont débuté lors de l’échec du Sommet de Hanoï en février 2019.

La Nouvelle-Zélande lève le 8 juin à minuit toutes les restrictions prises pendant 7 semaines pour lutter contre le COVID-19, sauf la fermeture des frontières. Plus aucun patient n’est atteint depuis 17 jours consécutifs .

Han Kuo-yu, candidat du KMT aux dernières élections présidentielles de Taiwan, vient de perdre le 7 juin son fauteuil à la mairie de Kaohsiung alors que Johnny Chiang, jeune président du Kuomintang, essaie de mettre en place une nouvelle politique se distanciant de Pékin.

Muriel Bowser, maire de Washington, a fait peindre le 6 juin en grandes lettres de couleur jaune sur une partie de la 16e rue ralliant la Maison Blanche « Black Lives Matter » alors que tous les jours depuis la mort de George Floyd se produisent des manifestations malgré les risques liés au covid-19.

Pour la première fois depuis  le 4 juin 1989, la commémoration de la répression des manifestations de Tienanmen a été interdite à Hong Kong, car présentant « une menace majeure pour la vie et la santé du public ». Des groupes de huit personnes (limite autorisée pour les regroupements publics) se sont organisés pour des marches une bougie à la main, et ont donné lieu à des arrestations par la police.

Les menaces de Donald Trump de recourir à « l’Insurrection Act » et donc à l’armée pour rétablir l’ordre a suscité une réaction très claire de la haute hiérarchie militaire (actuel Secrétaire à la Défense, Mark Epster et son prédécesseur, James Matis, actuel Chef d’Etat-major, Mark Milley et anciens CEMA, plusieurs officiers généraux en retraite). Dans un message du 4 juin envoyé aux huit chefs des branches militaires, le Général Mark Milley a rappelé que « les militaires ne doivent pas être utilisés à des fins politiques » …. « Chaque soldat prête serment de défendre la Constitution qui donne aux Américains le droit à la liberté d’expression et de manifester pacifiquement … Les membres des armées américaines qui incluent toutes races et toutes croyances incarnent les idéaux de notre Constitution ».

Hong Kong vient de voter ce 4 juin la loi visant à criminaliser tout outrage à l’hymne national chinois .

Les Philippines ont décidé le 2 juin de rétablir l’Accord sur les Forces étrangères (Visiting Forces Agreement) avec les Etats-Unis en raison des développements économiques et autres dans la région.

Le 1er juin, le Cambodge renonce définitivement à mettre à disposition de la marine chinoise sa base de Ream située au sud-est du pays.