Evènements du mois

A partir de l’été 2019, les évènements marquants du bassin du Pacifique seront diffusés dans cette rubrique que vous pouvez contribuer à alimenter (contributions à envoyer sur communication@institut-du-pacifique.org).


Pour célébrer le 70e anniversaire de la République Populaire de Chine, la police hongkongaise a procédé le 1er octobre à des douzaines d’arrestations pour empêcher les « traditionnels » rassemblements et montrer que l’ordre et la paix règnent, dixit Carrie Lam.

La bourse de Tokyo (3ème place financière mondiale après New York et Shanghai) est fermée aujourd’hui 1er octobre (et au moins jusqu’à demain) à cause d’une panne informatique mystérieuse. Y aurait-il un lien avec les efforts menés par Tokyo pour attirer les investisseurs étrangers installés à Hong Kong , et aujourd’hui inquiets de l’évolution de la situation ?

L ’accord provisoire entre la Chine et le Vatican, signé le 22 septembre 2018, vient d’être renouvelé le 30 septembre pour deux ans. Les détails du texte (qui serait trop ( ?)) favorable à Pékin, ne sont pas connus, mais il  permet au Pape d’avoir un droit de véto sur la nomination des évêques chinois

Le journaliste hondurien Luis Almendares, critique du gouvernement de Juan Orlando Hernandez, a été abattu le 27 septembre par deux individus circulant à moto. C’est le 85e journaliste à être assassiné depuis 2001 au Honduras, pays où près de 90% des crimes restent impunis.

Donald Trump a finalement choisi le 26 septembre la très conservatrice Amy Coney Barrett pour prendre le siège de Ruth Bader Guinsburg décédée la semaine dernière. Le Sénat à majorité républicaine doit encore l’approuver. Ceci donnerait à la Cour Suprême des USA une orientation républicaine pour de nombreuses années avec en arrière-plan l’issue des élections du 3 novembre que cette nouvelle cour pourrait arbitrer…

La Corée du sud, 4ème économie d’Asie, s’engage, selon la presse du 26 septembre, dans un plan de relance tenant compte des nouvelles contraintes environnementales en investissant notamment dans les énergies renouvelables et en réduisant la pollution atmosphérique , même si le soutien aux géants industriels se maintient.

La Corée du Nord se montre très expéditive le 24 septembre en abattant
en mer , puis en brûlant le corps d’un soldat sud-coréen alors que ce dernier aurait voulu faire défection. La crainte du Covid-19 peut-elle justifier un tel ordre de tirer à vue ? N’est-il pas envisageable de procéder à une reconduite à la frontière ?

Joshua Wong, un des leaders du mouvement Pro-démocratie de Hongkong, arrêté jeudi 24 septembre pour « rassemblement illégal en octobre 2019» a été libéré sous caution une heure après son arrestation, et sera convoqué devant le tribunal le 30 septembre.

La loi thaïlandaise contre le cybercrime est utilisée ce 24 septembre contre Facebook et Twitter pour ne pas avoir retiré des messages perçus entre autres comme insultant pour la monarchie et comme cela leur avait été intimé le 27 août dernier. Cinq personnes sont également poursuivies pour le même motif.

Le congrès américain est parvenu laborieusement le 22 septembre à un accord temporaire qui va permettre d’éviter un « shutdownn » prolongeant ainsi le budget jusqu’au 11 décembre.

Bangkok fait face les 19 et 20 septembre à une mobilisation destinée à obtenir la démission du premier ministre et une réforme de la monarchie thaïlandaise. Cette contestation des jeunes, des urbains et des étudiants est quasi quotidienne depuis cet été.

Le président péruvien Martin Vizcarra a surmonté par 78 voix contre et 15 abstentions (sur un total de 130) la procédure de destitution à son encontre initiée suite à des soupçons de corruption concernant l’embauche d’un chanteur par le ministère de la culture. Il est à noter que 80% des Péruviens souhaitent qu’il reste au pouvoir.

Les tensions sino-américaines ne cessent de s’accroître avec le 18 septembre le lancement d’exercices militaires chinois près de Taiwan. C’est une réaction de Pékin à la présence du sous-secrétaire d’état américain Keith Krach à Taipei venant participer le 19 à l’hommage rendu au défunt et ancien président de Taiwan Lee Teng-hui.

Comme cela était prévisible, Y. Suga devient le 16 septembre le successeur de Shinzo Abe au poste de premier ministre du Japon et devrait en poursuivre la politique. Rappelons que M. Suga est notamment à l’origine des Abenomics.

Par 377 voix contre 89 pour Kishida et 68 pour Ishiba, Yoshihide Suga,71 ans, devient le 14 septembre le prochain dirigeant du PLD (Parti Libéral-Démocrate japonais), chemin sur la succession de Shinzo Abe.

D’après les premiers résultats publiés le 14 septembre, la ville de Tomsk en Sibérie a 2 nouveaux élus à son parlement municipal, issus du camp d’Alexeï Navalny dont l’empoisonnement par un agent neurotoxique de type Novitchok semble se confirmer de plus en plus.

Le 12 septembre, la presse se fait l’écho du premier accord commercial de libre-échange post-Brexit, conclu entre le Japon et le Royaume-Uni. Celui-ci sera finalisé en octobre pour entrer en vigueur le 1er janvier 2021. Les entreprises britanniques échapperont aux droits de douanes d’entrée au Japon sur 99% des exportations (industrie, secteur agro-alimentaire et entreprises technologiques). Le Japon améliorera son accès au marché britannique pour les exportations automobiles et le matériel ferroviaire. Après cet accord, le Royaume-Uni pourrait à terme rejoindre le Partenariat Trans-pacifique (TPP).

La Grotte de Juukan George, site aborigène australien vieux de 46 000 ans, a été dynamitée en mai dernier pour permettre l’exploitation d’une mine de fer,  ce qui a provoqué le 11 septembre le limogeage du Directeur général de Rio Tinto. L’autorisation avait été donnée en 2013 pour dynamiter  des sites miniers (notamment de fer) à Rio Tinto  et BHP, un an avant la découverte du site archéologique mettant en évidence des outils les plus anciens connus à ce jour.

Les 9 et 10 septembre, des avions militaires chinois ont pénétré la zone d’identification de défense aérienne de Taiwan lors d’exercices militaires de la Chine, ajoutant ainsi sa contribution à l’instabilité régionale.

Le Rapport annuel de la Chambre de commerce européenne en Chine met en évidence le 10 septembre l’absence de réformes et d’ouverture économiques entraînant « lassitude et exaspération » croissantes parmi les 1700 entreprises membres qui se sentent « dans un champ de mines politiques » en raison des relations tendues entre Pékin et Bruxelles. 

Lors d’une réunion à Moscou jeudi 10 septembre, la Chine et l’Inde ont annoncé des efforts réciproques pour apaiser les tensions, ce qui n’est qu’une énième déclaration de même genre depuis ces derniers mois.

La police de Hong Kong a procédé le 6 septembre à l’arrestation de quelques 300 personnes qui manifestaient contre le report d’un an des élections locales en raison de la pandémie alors que seulement 1,15 millions de résidents ont signé pour effectuer les tests au covid-19 organisés par le gouvernement alors que ce dernier tablait sur 4 à 5 millions de tests.

Le 4 septembre, les Palaos ont fait part de leur souhait quant à l’établissement d’installations américaines permanentes dans l’archipel, qu’elles soient terrestres, maritimes ou aériennes. Ainsi les navires américains pourraient concourir à la surveillance de son vaste espace maritime. Rappelons que cette petite nation indépendante du Pacifique ne possède pas d’armée.

Après le Tibet, le Xinjiang, Hong Kong, c’est au tour de la Mongolie Intérieure de faire les frais de la politique menée par Pékin. Ainsi ce 3 septembre, 129 personnes sont recherchées pour avoir manifesté en faveur de la sauvegarde de la langue mongole dans le cadre de l’enseignement que le gouvernement central entend éradiquer.

L’Australie est entrée le 2 septembre en récession avec le recul de son PIB de 7% au 2e trimestre, une première depuis 1991. 200 milliards d’’euros ont été débloqués pour atténuer l’impact économique de la pandémie qui a succédé aux difficultés dues à la sécheresse et aux feux de forêts en 2019. Les frontières entre les Etats australiens sont pour la plupart fermées impactant fortement le tourisme.

Kaing Guek Eav, plus connu sous le nom de Douch, est mort le 2 septembre à l’hôpital de Phnom Penh . En tant que chef du terrible S-21, il porte la responsabilité à ce titre de la mort de quelques 15 000 Cambodgiens. Coupable de crimes contre l’humanité et de violations graves des conventions de Genève de 1949, il avait été condamné à la prison à perpétuité en 2012 par un tribunal mixte parrainé par l’ONU.