Evènements du mois

A partir de l’été 2019, les évènements marquants du bassin du Pacifique seront diffusés dans cette rubrique que vous pouvez contribuer à alimenter (contributions à envoyer sur communication@institut-du-pacifique.org).


Source : http://babelenmer.com/?p=3197

La pandémie de Covid-19 a marqué de son empreinte l’année 2020. Cependant elle s’ouvre sur 2021 en apportant  une fabuleuse lueur d’espoir née du formidable travail des chercheurs du monde entier accélérant l’innovation scientifique avec de nouveaux vaccins, de nouvelles manières de communiquer et de vivre… L’Institut du Pacifique souhaite profiter de cet élan positif pour vous  accompagner et vous adresser ses meilleurs vœux pour faire de 2021 l’année d’un renouveau apaisé.


Le peule birman ne veut pas laisser le champ libre à la junte et des députés déchus par le coup d’état ont formé le 16 avril un gouvernement « fantôme » avec des ministres issus des ethnies comme le vice-président Kachin et le premier ministre Karen. Il a à sa tête en tant que conseillère d’Etat Aung San Suu Kyi et le président de la République Win Myint. Les jeunes ne désarment pas et la population continue de manifester tous les jours malgré l’armée qui tire clairement pour tuer.

La loi sur la sécurité de Hong Kong fait ses premières “victimes”: le 16 avril Jimmy Lai est condamné 12 mois de prison pour avoir organisé en 2019 un rassemblement et à huit mois pour avoir participé à un autre. Comme il est déjà incarcéré, il n’a “plus” que 12 mois à purger. Il faut noter que Martin Lee, choisi pour rédiger la loi fondamentale avant la rétrocession, a été condamné à une peine assortie de sursis de même que l’ex-députée Margaret Ng.

Suite au premier des élections présidentielles au Pérou qui ont eu lieu le 11 avril, deux candidats parmi les 18 en lice s’affronteront le 6 juin lors du 2e tour. Il s’agit de Pedro Castillo (gauche radicale – 19,1% des suffrages) et de Keiko Fujimori (droite populiste – 13,4% des votes). Alors que Castillo souhaite entre autres une nouvelle constitution, Fujimori propose un modèle social d’économie de marché.

L’Equateur a élu avec plus de 52% des suffrages le 11 avril un nouveau Président, Guillermo Lasso, candidat du Parti Creo, droite conservatrice. Il prendra ses fonctions le 24 mai prochain. Andrés Arauz, ancien ministre de Rafael Correa, a reconnu sa défaite. Reste à savoir ce que feront les 16% de personnes qui se sont abstenues selon le mot d’ordre du parti Pachakutik représentant les Amérindiens (7% de la population), force sociale avec laquelle il faudra compter pour redresser le pays notamment mis à mal par la pandémie et le surendettement qui avait été source de graves manifestations.

Est-ce la bonne stratégie mise en œuvre par la Tatmadaw qui vient de condamner, par le truchement d’une cour militaire,  le 10 avril 19 personnes à la peine de mort alors qu’aucune exécution ne s’est produite au Myanmar depuis une trentaine d’années ? Instiller la peur et la terreur, ne pas respecter son engagement à tenir les prochaines élections d’ici un an, des groupes rebelles attaquant  mortellement des policiers en territoire Shan, plus de 600 morts, un nombre invérifiable d’arrestations arbitraires, voici quelques résultats de la junte militaire qui s’accroche au pouvoir tablant sur le soutien de la Chine et de la Russie à l’ONU.

Il ne fait vraiment pas bon de se montrer critique à Pékin. En effet peu après sa « réapparition » Jack Ma subit de nouveau les représailles du pouvoir qui inflige le 10 avril  à son groupe Alibaba une amende – explosant tous les records – de 2,8 milliards de dollars pour abus de position dominante…

26 élus sur 54 ont envoyé le 8 avril un courrier au haut-commissaire de la République pour demander la tenue du 3e et dernier référendum inscrit dans l’accord de Nouméa en vue de la décolonisation progressive de la Nouvelle Calédonie.

La Corée du Nord renonce à participer aux JO de Tokyo selon une annonce du ministère des sports le 6 avril. Le coronavirus serait-il la seule cause de cette décision ou faut-il aussi y rechercher une forme de protestation contre la politique japonaise et les sanctions nippones et américaines à son encontre ?

Vladimir Poutine promulgue le 5 avril la loi lui permettant – en remettant les compteurs à zéro – de se présenter deux fois à l’élection présidentielle, loi qui avait été adoptée par le parlement russe en mars. Elle lui donne également ainsi qu’à tous les présidents et leur famille une immunité à vie contre d’éventuelles poursuites judiciaires.

Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc est élu le 5 avril président de l’état vietnamien par l’Assemblée nationale avec une écrasante majorité de 97,5%. L’AN a nommé Pham Minh Chinh Premier ministre.

Face à la répression meurtrière de la junte militaire birmane, une dizaine de minorités ethniques entament le 3 avril l’examen de leur position concernant l’Accord de cessez-le-feu conclu en 2015. Certains groupes armés soutiennent d’ores et déjà les manifestants pro démocratie alors que le bilan s’élève à au moins 550 civils tués dont des enfants. Le risque de guerre civile semble de moins en moins à écarter.